Les vins spéciaux luxembourgeois Les vins tardifs et le crémant sont le reflet de l’excellence et de l’innovation du vignoble luxembourgeois

Le terroir luxembourgeois est en constante évolution, comme en témoigne la production des vins spéciaux. Depuis 1991, le nom "Crémant de Luxembourg" se réfère aux mousseaux luxembourgeois de qualité qui remplissent des conditions strictes fixées par la loi. S’ajoutent en 2001 les spécialités de vendanges tardives, vin de paille et vin de glace, des crus uniques issus des bonnes années dont les quantités sont très limitées.

Nous partons à la découverte de ces particularités de la viticulture luxembourgeoise. Suivez-nous!

Les vins tardifs: vin de glace, vin de paille et vendanges tardives

Les vins tardifs sont des crus exceptionnels: produits avec un énorme soin, les raisins sont récoltés bien après la vendange habituelle en fin d’été et traités selon des critères stricts qui assurent la qualité garantie par l’Appellation d’origine protégée – Moselle luxembourgeoise.

Le vin de glace est issu de raisins congelés naturellement à une température extérieure d’au moins -7°C. Quand ce phénomène arrive, une partie de l’eau contenue dans les baies cristallise. Ces raisins gelés sont pressés de manière à obtenir un moût à haute teneur en sucre. Le vin résultant est très concentré, aromatique et liquoreux, produit habituellement avec les cépages pinot blanc, pinot gris et riesling.

Le changement climatique a un impact direct sur cette tradition luxembourgeoise, qui pourrait malheureusement être en danger. En effet, les jours de gel intense en novembre ou décembre sont de plus en plus rares et les températures basses ne persistent plus. En outre, les étés de plus en plus chauds ont un impact sur la maturité précoce des raisins, qui ont besoin de plus de givre, en raison d’une plus élevé teneur en sucre, pour geler.

Ne ratez pas donc l’occasion de goûter ce vin exceptionnel, Äiswäin en luxembourgeois, dès qu’elle se présente!

Fiederwäissen se distingue non seulement par son goût, mais aussi par son aspect nuageux.
© SIP / Jean-Christophe Verhaegen

Fiederwäissen, une tradition festive

Le Fiederwäissen est sans doute un vin spécial, mais surtout une tradition luxembourgeoise. À l’opposé des vins tardifs, voilà un vin blanc en cours de fermentation et issu des vendanges en cours. Il est d’avantage synonyme d’apéritif festif, sympathique à déguster frais.

Envie de découvrir cette tradition luxembourgeoise? Empruntez en automne le circuit pédestre Am Herscht, vivez l’ambiance des récoltes et dégustez le Fiederwäissen accompagné d’une tarte d’oignon. À noter que ce vin est disponible uniquement dans cette période.

Pour le vin de paille, les vignerons ont une toute particulière façon de stocker les raisins, dont découle le nom. En effet, les raisins récoltés sont disposés sur des mattes de paille et séchés à l’air pendant au moins deux mois dans un local ventilé pour éviter la pourriture. Pendant ce processus, l’eau s’évapore et la concentration en sucre grimpe en flèche. Ensuite, les raisins sont pressés et en résulte un vin lourd aromatique et doux qui se conserve très longtemps. Les cépages les plus utilisés pour cette spécialité sont l’auxerrois et le gewürztraminer, bien que certains vins de paille sont produits avec du pinot blanc, du pinot gris ou du riesling.

La récolte pour la production des vins de paille se fait souvent les week-ends, en famille et de façon très soignée, pour ne garder que le meilleur. Une dégustation de vin de paille vous apporte non seulement ce bouquet doux et spécial, mais aussi la tradition familiale et l’amour de la vigne.

Les vendanges tardives sont produites avec des raisins mûrs avec souvent une partie de botrytis, la pourriture noble. Ce champignon détruit la peau des raisins et évapore une partie de l’eau contenue. En résulte une concentration naturelle des ingrédients et des vins riches en sucre et en alcool, aux arômes puissants et doux comme le miel ou le caramel. Plusieurs cépages sont utilisés dans la production: pinot blanc, pinot gris, auxerrois, gewürztraminer et riesling.

Traditionnellement, on sert ces vins riches avec le foie gras, notamment le vin de paille, mais vous pouvez aussi les apprécier en accompagnement de fromages à pâte persillée ou tout simplement en fin de repas comme digestif et pour mettre fin à une journée spéciale sur une note sucrée.

Le crémant de Luxembourg

Nombreux sont les vins mousseux luxembourgeois, mais pas tous peuvent être appelés "crémant". En effet, il s’agit d’un vin mousseux de qualité au plus haut niveau, blanc ou rosé, avec une appellation associée qui peut être utilisée uniquement quand les conditions légales sont remplies. Les raisins doivent, par exemple, être récoltés à la main; le vins doivent être issus de pressurage de raisins entiers; la cuvée s’est trouvée sans interruption sur les lies pendant neuf mois dans la même entreprise...

Le crémant de Luxembourg, spécialité produite depuis 1991, est le résultat de l’esprit d’innovation des vignerons luxembourgeois, qui ont su combiner le sens de la tradition et de la créativité pour créer un produit basé sur des raisins aromatiques locaux, avec une acidité rafraîchissante, qui enthousiasme les connaisseurs les plus avertis.