Éducation entrepreneuriale (I) Quand des projets scolaires deviennent des startups à succès

Apprendre à entreprendre, développer l'esprit entrepreneurial, se préparer à l'avenir un utilisant la méthode "learning by doing", inspirer, innover, créer, ... Tels sont les phrases phares et les mots clés du programme d'éducation entrepreneuriale de l'association Jonk Entrepreneuren Luxembourg qui fait déjà partie de l’emploi du temps dans de nombreuses écoles. Nous nous sommes entretenus avec Stéphanie Damgé, la directrice, sur les programmes et les valeurs et nous vous présentons quatre entreprises, qui ont commencé leur histoire de succès à l'école! 

Une introduction dans la matière

3 questions à Stéphanie Damgé, directrice Jonk Entrepreneuren Luxembourg

Dites-nous en plus sur l'association, sa mission et ses valeurs!

Jonk Entrepreneuren Luxembourg asbl est une association offrant des programmes d'éducation entrepreneuriale à destination des jeunes âgés entre 9 et 25 ans. Notre objectif est de développer l'esprit entrepreneurial des jeunes pour mieux les préparer à l'avenir en utilisant des expériences pratiques et interactives avec des volontaires du monde professionnel. Notre mission consiste donc à inspirer et préparer les jeunes à innover, créer, prendre des initiatives et être responsable. Il s'agit de les équiper de compétences entrepreneuriales dont ils auront besoin pour réussir demain et pour construire leur et notre avenir. Plus de 10.000 jeunes participent annuellement avec le soutien de plus de 500 volontaires.

Pouvez-vous nous donner plus de détails sur le programme des mini-entreprises dans l'enseignement secondaire et sur celui du "Young Enterprise Project" dans l'enseignement supérieur?

Les deux programmes visent à développer des capacités entrepreneuriales, notamment la créativité, la persévérance, la confiance en soi, l'esprit d'initiative, l'esprit d'équipe et finalement le sens des responsabilités. Toutes ces capacités sont utiles aussi bien dans la vie professionnelle que personnelle.

Stéphanie Damgé, Jonk Entrepreneuren asbl
© Jonk Entrepreneuren asbl

Le programme des mini-entreprises s'adresse aux lycéens âgés entre 16 et 19 ans. Pendant toute une année scolaire les élèves apprennent à créer et à gérer une entreprise en développant un produit, bien ou service en vue de sa commercialisation. Ils passent par toutes les étapes de la gestion d'entreprise, découvrent les différents métiers et départements d'une entreprise et apprennent à s'adapter selon la situation et les besoins de leur entreprise. Les jeunes sont encadrés par un enseignant et par un coach du monde économique. La finale des mini-entreprises est le concours national annuel permettant de couronner les meilleures mini-entreprises de l'année.

Le "Young Entreprise Project" est un programme à destination des étudiants de l'enseignement supérieur. C'est un programme d'apprentissage de création d'entreprise à travers lequel des groupes de jeunes se lancent le défi d'identifier une opportunité, à construire un business plan autour et à développer tout un projet innovant. 

Les participants étudient la faisabilité de leur projet avec le support de professionnels et d'experts ("coachs") du monde des affaires. Les étudiants sont amenés à présenter leur projet devant un jury composé de potentiels investisseurs à plusieurs reprises. Les vainqueurs désignés auront l'opportunité de participer à la finale européenne de ce même concours.

Qu'est-ce qui vous plaît le plus dans le fait de travailler avec de jeunes créatifs et entrepreneurs?

C'est plus qu'un travail, c'est une mission que je prends pleinement à cœur, une vraie passion, que je réalise avec une équipe très engagée autour de moi. Ma plus grande joie et motivation, c'est surtout l'impact et le résultat de nos initiatives et activités: développement personnel des jeunes, leur orientation, leur insertion professionnelle et la possibilité de se réaliser, de grandir et de trouver leur voie. Quand on observe les jeunes s'épanouir sur le terrain, alors notre mission est plus que légitime. Mais ça marche aussi au sens inverse, avec les jeunes qui nous inspirent, les adultes, avec leurs valeurs, idées et convictions. Cet échange est très rafraîchissant et valorisant, permettant aussi aux adultes, de voir les choses différemment et de se laisser influencer de ces nouvelles générations.