Casse les codes à l’Ecole 42! Le Digital Learning Hub a pour mission de former des développeurs

La digitalisation avance à grands pas dans tous les domaines. Elle touche notre habitus, notre quotidien, notre société. L’avènement des nouvelles technologies n’épargne pas non plus le monde du travail. Maîtriser les outils digitaux devient plus que jamais un levier important dans la recherche d’un emploi. Le Digital Learning Hub et son école 42, spécialisé dans le domaine, aident leurs étudiants à être à la pointe de la technologie et à rester compétitif sur le marché de travail. Leur méthode est peu conventionnelle.  

Innovant, différent et ouvert, voilà comment on pourrait résumer le Digital Learning Hub en trois mots. En effet, le DLH est ouvert à toute personne majeure, indépendamment de sa qualification ou de son diplôme. Le système éducatif quant à lui, est différent de celui d’une école traditionnelle.

Sa formation met l’accent sur les projets et le travail de groupe plutôt que sur l’enseignement théorique. Elle est donc plus axée sur la pratique et sur le learning by doing, ce qui est censé encourager l'apprentissage autonome ainsi que la créativité. Le nombre d’étudiants par cours est limité afin de favoriser un encadrement à la fois personnel et efficace. 

L’idée derrière l’approche par projets et l’apprentissage en groupe est de favoriser aussi le sens des responsabilités et le goût à l’entrepreneuriat. C’est pourquoi la possibilité de soutenir la création de startups est fait partie des missions du DLH. Grâce à l’intervention d’experts externes et l’échange entre pairs, les étudiants auront la possibilité d’apprendre à travers l’expérience de professionnels avant de se lancer sur le marché du travail.

D’une manière générale, au DLH la formation ne se concentre pas seulement sur le perfectionnement des compétences numériques de la personne, mais l’approche est plutôt élargie. L’enseignement est considéré comme un investissement dans les compétences du 21e siècle et le DLH renforce par ses formations la compétitivité de l'économie luxembourgeoise.  

DLH: première rentrée cette année

La demande de personnes qualifiées dans le secteur informatique (IT) n’a jamais été aussi imminente. Les postes vacants déclarés à l’Administration de l’emploi (Adem) dans les secteurs IT s’élèvent en 2021 à plus de 3.500, soit un taux de croissance de près de 44 % par rapport à 2020. Environ la moitié de ces postes relèvent du domaine de l’ingénierie du logiciel (développeur d’application, analyste-programmeur, développeur web ...).  

La donne est claire: il faut renforcer les compétences digitales au Luxembourg afin d’éviter l'externalisation d'emplois vers d'autres pays. La solution au problème proposé par la politique est le Digital Learning Hub (DLH), un nouveau centre de formation professionnelle ayant pour but la modernisation des formations face à la digitalisation des métiers.

Implantée dans le bâtiment Les Terres rouges à Belval, cette nouvelle structure a pour mission de susciter l'intérêt auprès des jeunes pour la programmation afin de former à long terme des programmeurs de haut niveau.

La première volée de l’établissement a commencé cette année en mai. Les étudiants vont en découdre avec la cybersecurité, la Blockchain et le Design Thinking. L’Ecole 42 complète la formation proposée au Digital Learning Hub par une approche d’apprentissage unique. 

© Pierre Weber

Cybersecurity

Le DLH offre des formations dans le domaine de la Cybersecurity, c’est-à-dire qu’il forme aux risques et aux bonnes pratiques liés à la protection des systèmes et réseaux informatiques. Les sessions couvrent aussi bien la sensibilisation qu’une spécialisation pointue. Cette dernière se fait en collaboration avec le National Coordination Center (NCC) du European Cybersecurity Competence Centre (ECCC).    

Blockchain

Un autre domaine dans lequel le DLH propose des formations est celui de la Blockchain, une technologie qui permet de sauvegarder et de partager des informations sous la forme d'une base de données. Les formations, qui peuvent aller jusqu’à 14 semaines font découvrir aux participants les grands principes de la blockchain ainsi que ses implications juridiques et financières (FinTech).

Design Thinking

Le DLH permet également d’apprendre le Design Thinking. Ensemble avec la Design Thinking School ou D-School du Hasso-Plattner-Institut (HPI) à Potsdam, des formations en design thinking, l’expérience utilisateur (UX) et le prototypage seront proposées. Le Design Thinking permet de résoudre des problèmes complexes et de concevoir des produits innovants dans une approche centrée sur l'humain.

Le Digital Learning Hub, côté pratique

Le Digital Learning Hub s’établit sur deux étages, chacun d’une superficie de 700m2. Il met à disposition des espaces ouverts (open space) et polyvalents ainsi que des salles de cours multifonctionnelles avec du mobilier mobile.

Des laboratoires informatiques dédiés aux réseaux et à la cybersécurité s’y ajoutent, de même qu’un laboratoire de conception de produits et de prototypage, le FabLab, équipé d’une batterie d’imprimante 3D et de laser cutters.

Un amphithéâtre, un espace de restauration et des espaces de repos complètent l’infrastructure. Au DLH, 400 personnes peuvent se former simultanément.   

L’Ecole 42: pas de profs, pas de cours, pas d’examens

C’est à Belval, au sein du Digital Learning Hub, que l’école informatique 42 (École 42) a lancé son premier campus. Créée à Paris en 2013, cette école de coding (codage) ou de programmation existe déjà dans 25 autres pays. L’antenne luxembourgeoise de 42 constitue l'élément phare du DLH. Elle offre une formation étendue et complexe en programmation et se caractérise par une progression selon des niveaux à atteindre et non par examens traditionnels.

Ce qui la rend exceptionnel, c’est qu’elle est basée sur l’apprentissage entre pairs, c’est-à-dire qu’elle fonctionne sur la participation et l’interaction entre les élèves. L’école est ouverte 24 heures sur 24 et sept jours sur sept et n’a pas de professeurs. Ils s’y trouvent néanmoins des équipes pédagogiques qui accompagnent les étudiantes dans la recherche de leurs propres solutions. Pour progresser à 42, il faut travailler en groupe, faire appel à la communauté pour se dépasser puis partager ses enseignements avec ses camarades. Les tableaux et les feuilles de papier pour prendre des notes n’existent pas à l’école 42. 

L’apprentissage comprend entre autres le développement en langage C dans un environnement UNIX, le développement web en PHP, la sécurité informatique, le développement d’applications mobiles et l’architecture de réseaux informatiques.

Ne pas sécher les cours à la Piscine

Avant de commencer la formation, les candidats doivent se jeter à la Piscine, mais heureusement pas au sens propre du terme. La Piscine, ce sont quatre semaines où les candidats sont mis en situation et commencent la formation. Aucun prérequis en coding n’est nécessaire : peu importe le niveau de départ, l’école 42 cherche à challenger les candidats sur leur capacité à donner leur maximum durant la Piscine. 150 personnes y peuvent prendre part.

La Piscine permet de découvrir toutes les méthodes d’apprentissages de la formation: le peer-to-peer, le travail en groupe, les peer-evaluations, la pédagogie par projets. Les apprenants peuvent ainsi vérifier si l’école 42 est la formation qui leur convient. Il ne s’agit pas de compétition.

La formation de l'E42 est gratuite, se fait sur trois ans et est sanctionnée par un certificat qui équivaut à un BAC+3 en France. Aucun diplôme ou certification préalable n’est nécessaire.