Le territoire du Luxembourg
Le Luxembourg, 2e pays le plus petit de l’Union européenne, surprend avec son territoire riche et varié, condensé sur une superficie de 2.586 km2

Situé entre l’Allemagne, la Belgique et la France, le Luxembourg compte parmi les pays les plus petits au monde, avec sa superficie de 2.586 km2. Le territoire du pays est divisé dans deux régions géographiques différentes: l’Oesling au nord et le Guttland au centre et au sud. À l’Est, le Luxembourg est délimité par la Moselle et l’Our, qui forment la frontière naturelle de 135km du Grand-Duché avec son voisin allemand. La frontière au sud avec la France est de 73km, celle à l’Ouest avec la Belgique de 148km.

Fiche signalétique du territoire 

Coordonnées géographiques: 49° 37' de latitude nord et 6° 08' de longitude est
Superficie: 2.586 km2. Nord-Sud: 82 km, Est-Ouest: 57 km. .
Frontières: 356 km, dont148 km avec la Belgique, 135 km avec l’Allemagne et 73 km avec la France.
Altitudes: maximum (Wilwerdange): 560 m; minimum (Wasserbillig): 130 m.
Principales rivières: Moselle (37 km), Sûre (136 km), Alzette (67 km).

Surfaces:

Cours et plans d’eau: 0,6% du territoire national.
Surfaces agricoles et syvicoles: 85,2%.
Surfaces bâties: 9,7%.
Voirie, chemin de fer, etc.: 4,5%.

Régions géographiques

Ardennes luxembourgeoises

Situé au nord du pays, l’Éislek ou Oesling fait partie du massif des Ardennes et borde l’Eifel allemand. La région verdoyante couvre 828 km2, soit un tiers du territoire. Elle offre des paysages splendides où les hauts plateaux alternent avec les vallées boisées aux pentes raides et les eaux murmurantes des rivières.

Au coeur des Ardennes, les parcs naturels de l’Our et de la Haute-Sûre, avec son lac de barrage qui constitue d’ailleurs le plus grand plan d’eau du Grand-Duché, attirent les amoureux de la nature et leur offrent de multiples possibilités de loisirs et de détente.

C’est à l’Oesling que se situe le point le plus haut du Luxembourg, qui est de 560 m (Wilwerdange). Les villes principales de cette région sont Wiltz, Clervaux et Vianden.

Guttland

Situé au sud et au centre du pays, le Guttland, littéralement "bon pays" et la capitale forment le reste du territoire (68%), soit 1.758 km2. Cette région est constituée essentiellement de campagnes, de forêts et, au sud, de bassins miniers. Plus des deux tiers de la superficie sont consacrés à l’agriculture. Plusieurs régions touristiques sont situées au Guttland:

La Ville de Luxembourg, capitale millénaire et européenne. Caractéristique pour cette région et ses alentours sont les vastes surfaces boisées, des espaces verts aménagés, les vallées de la Pétrusse et de l’Alzette ainsi qu’une ville combinant harmonieusement l’architecture contemporaine avec des bâtiments historiques et les vestiges de la forteresse.

La vallée de la Moselle, appelée Musel par la population luxembourgeoise, est la plus imposante vallée du Grand-Duché de par sa taille et la variété de ses paysages. C’est un des centres d’attraction touristique les plus importants du pays, essentiellement grâce à son activité viticole et ses vues spectaculaires.

La région du Mullerthal – Petite Suisse luxembourgeoise (Mëllerdall) se trouve au nord de la vallée de la Moselle, en bordure de la frontière allemande. L’appellation particulière de cette région est due aux nombreuses collines rocheuses entre lesquels serpentent de capricieux cours d’eau.

Les Terres rouges sont situées au sud du pays. L’industrie y a façonné le paysage, car de la terre rouge fut extrait du minerai de fer – d’où l’appellation de Minett en luxembourgeois pour qualifier cette région (du terme lorrain «minette»). Aujourd’hui, les anciennes friches industrielles ont été urbanisées ou converties en réserves naturelles.

Organisation administrative du territoire

D'un point de vue administratif, le territoire est divisé en

  • 12 cantons (Capellen, Clervaux, Diekirch, Echternach, Esch-sur-Alzette, Grevenmacher, Luxembourg, Mersch, Redange, Remich, Vianden, Wiltz); les cantons ne disposent pas d’une structure administrative propre. Ils servent d’unités territoriales pour former les limites des circonscriptions électorales et des arrondissements administratifs.
  • 102 communes;
  • 4 circonscriptions électorales (le Sud, le Centre, l’Est et le Nord);
  • 2 arrondissements judiciaires (Luxembourg et Diekirch) comprenant 3 justices de paix (à Luxembourg, Esch-sur-Alzette et Diekirch).

La ville de Luxembourg est la capitale du Grand-Duché et le siège du gouvernement.

La loi attribue la dénomination de “ville” aux communes de Diekirch, Differdange, Dudelange, Echternach, Esch-sur-Alzette, Ettelbruck, Grevenmacher, Luxembourg, Remich, Rumelange, Vianden et Wiltz.

L’évolution du territoire

Aujourd’hui, le Grand-Duché compte parmi les plus petits États de l’Europe. Mais il n’en fut pas toujours ainsi: avec l’acquisition du comté de Chiny en 1364, l’ancien duché de Luxembourg atteint sa plus grande étendue: 10.000 km2. Au cours des siècles suivants, le Luxembourg passe sous domination étrangère et est morcelé à trois reprises:

  • 1659: Par le traité des Pyrénées, l’Espagne cède la partie méridionale du duché de Luxembourg, avec notamment la ville de Thionville, à la France.
  • 1815: Lors du congrès de Vienne, les territoires luxembourgeois de l’Eifel et du côté de l’autre côté de la Moselle, de la Sûre et de l’Our sont attribués à la Prusse.
  • 1839: Le traité de Londres du 19 avril partage le Luxembourg en deux, la partie occidentale va à la Belgique, la partie orientale continue à former le Grand-Duché. Le Luxembourg acquiert sa forme géographique actuelle.
Dernière modification le