Une histoire jalonnée par les migrations Le Luxembourg puise sa force dans les migrations

Saviez-vous que 47,4% de la population luxembourgeoise est de nationalité étrangère? Si le Luxembourg présente incontestablement l'un des ratios les plus élevés de ressortissants étrangers, il s'avère également que non seulement nous réussissons à intégrer des personnes issues d'autres cultures, mais qu'en plus, nous avons appris à prospérer au contact de gens en provenance d'autres pays et cultures souhaitant s'installer au Grand-Duché. Cet état d'esprit fait désormais partie intégrante de l'ouverture et du charme cosmopolite qui font toute la réputation du Luxembourg.

Une terre d'accueil pour des citoyens du monde entier

La proportion d'étrangers au Luxembourg n'a cessé d'augmenter au cours des 70 dernières années. Alors que seulement 13,2% de la population résidente ne disposait pas de la nationalité luxembourgeoise en 1961, ce chiffre s'élève désormais à 47,4% en 2020 – soit près de la moitié de la population.

Les raisons de cette progression sont multiples:

Opportunités économiques: Le Luxembourg est sans nul doute le moteur économique de la Grande Région, ainsi qu'un hotspot financier confirmé au niveau international sur le continent européen. L'économie prospère du Luxembourg constitue pour de nombreux ressortissants étrangers une motivation majeure à venir s'installer dans le pays.

Une capitale européenne: Avec Bruxelles et Strasbourg, Luxembourg-Ville est l'une des trois capitales européennes. Quelque 14.000 fonctionnaires européens évoluent et travaillent aujourd'hui dans l'une des nombreuses institutions de l'UE situées à Luxembourg, et de nombreuses activités ont vu le jour autour de ces institutions.

Qualité de vie élevée: Malgré le développement économique rapide de ces 60 dernières années, le Luxembourg a su conserver une beauté naturelle intacte, et bien plus encore. Les systèmes d'assurance maladie et de sécurité sociale du pays, ses infrastructures de grande qualité et le soutien du gouvernement aux familles offrent à ses habitants une qualité de vie parmi les plus élevées au monde.

Environnement multilingue: Quand un tel nombre de personnes issues des quatre coins du monde se côtoient, la communication est essentielle. La population luxembourgeoise a toujours été multilingue, facilitant ainsi l'intégration d'autrui au sein d'une société ouverte et accueillante.

Le saviez-vous?

Les principales communautés d'origine étrangère sont, par ordre d'importance, les communautés portugaise (95.000 personnes), française (48.000), italienne (23.000), belge (20.000) et allemande (13.000). Les ressortissants britanniques sont au nombre de 5.000 environ, les Chinois au nombre de 4.000 plus ou moins, tandis que les citoyens américains sont un peu plus de 2.000.

(Source: chiffres du Statec au 1er janvier 2020)

Tous ces facteurs ont contribué à un flux migratoire régulier vers le Luxembourg et, plus récemment, vers la Grande Région, les prix de l'immobilier ayant sensiblement augmenté au Grand-Duché.

Actuellement, 195 nationalités différentes se côtoient au Luxembourg, pour un total de quelque 296.465 individus (source: chiffres  du Statec au 1er janvier 2020). Par ailleurs, 203.522 travailleurs transfrontaliers se rendent quotidiennement au Luxembourg (source: chiffres du Statec au Q4 2019). Le Grand-Duché est ainsi le parfait exemple du bon fonctionnement d'une Europe sans frontières.

De l'émigration à l'immigration

Le Luxembourg n'a pas toujours été une terre de migration. En effet, l'histoire du pays a été marquée par plusieurs vagues d'émigration. Avant l'essor de la sidérurgie au milieu du 19e siècle, le Luxembourg était un pays pauvre et rural. Poussés par l'espoir de trouver ailleurs une vie meilleure, de nombreux habitants quittèrent leur patrie.

Aux 12e et 18e siècles, une vague d'émigration mena les Luxembourgeois respectivement en Transylvanie et au Banat. Des traces de leur passage subsistent encore dans la ville roumaine de Sibiu, qui, ensemble avec Luxembourg-Ville, était Capitale européenne de la culture en 2007.

Au courant du 19e siècle et jusqu’à la Première Guerre mondiale, le pays se caractérisa par une forte émigration vers les pays d’outre-mer (États-Unis, Brésil, Argentine...). D'autres habitants se rendirent en France pour y travailler comme artisans ou, dans le cas de jeunes filles, comme bonnes ou gouvernantes. L’on estime à plus de 72.000 le nombre de Luxembourgeois ayant quitté le pays entre 1841 et 1891 (sur une population totale atteignant 212.800 habitants en 1891).

Des familles entières, parfois même des villages entiers, quittèrent le Luxembourg dans l'espoir d'une vie meilleure. Par exemple, la ville de Chicago comptait 16.000 émigrants luxembourgeois en 1908. Certains sont devenus célèbres dans leur nouvelle patrie, tels Hugo Gernsback (1884-1967), l'inventeur du terme "science-fiction", ou encore Edward Steichen, peintre et illustre photographe, devenu directeur du Département photographie du Museum of Modern Art (MoMA).

Après l'essor de l'industrie sidérurgique durant la seconde moitié du 19e siècle, la tendance s'inversa, et des vagues successives d'Allemands, d'Italiens, de Portugais et d'autres ressortissants rejoignirent le Luxembourg pour y travailler et y vivre.

Plus d'informations sur le site officiel de l'Institut national de la statistique:

Vous trouverez toutes les informations sur l'immigration au Luxembourg ici: