Le 6 décembre, tous les enfants du Grand-Duché de Luxembourg attendent avec impatience l’arrivée du Kleeschen (Saint-Nicolas) et de ses cadeaux. Malheureusement, son compagnon Houseker l’accompagne toujours, muni d’un grand sac d’où il tire soit un cadeau, soit une brindille.

Le Kleeschen et le Houseker

Au Luxembourg, le Kleeschen est symbolisé par un vieux monsieur à la barbe et aux cheveux blancs, habillé en rouge. A la différence du père Noël, Saint-Nicolas porte une mitre, un chapeau rouge pointu et une crosse, une sorte de bâton.

Il est le plus souvent accompagné du Houseker (père Fouettard), qui laisse des brindilles aux enfants qui n’ont pas été sages.

Au Luxembourg, cette fête est tellement importante que le ministère de l’Education nationale a décidé de la transformer en jour férié pour les enfants de l’enseignement fondamental. Les jours précédant le 6 décembre, le Kleeschen visite des classes et des écoles entières pour le grand plaisir des enfants.

Fin novembre déjà, les enfants mettent tous les soirs leur pantoufle devant la porte de leur chambre à coucher pour que le Kleeschen puisse leur apporter des sucreries, avant de venir la nuit entre le 5 et le 6 décembre avec les vrais cadeaux (des jouets et des friandises). En règle générale, il ne se fait pas voir des petits enfants qui découvrent tôt le matin tous leurs cadeaux.

© Claude Piscitelli
Dernière modification le