Digital Economy & Society Index Le Luxembourg se distingue par son excellente connectivité et améliore grandement ses services publics numériques.

L'Indice relatif à l'économie et à la société numériques (Digital Economy & Society Index, ou DESI), publié par la Commission européenne, examine l’évolution des pays de l’UE vers une économie et une société numériques. Objectif: permettre aux États membres d’identifier leurs forces et leurs faiblesses, ainsi que les domaines nécessitant des investissements prioritaires. Avec un score total de 57,9 points, le Luxembourg se classe en 10e position sur les 28 États membres. L'indice de 2020 met particulièrement en exergue les progrès du Luxembourg en matière de services publics numériques à destination des entreprises.

Le Luxembourg, particulièrement performant en matière de connectivité

Le DESI est un indice composite, structuré en cinq composantes interdépendantes et pondérées:

  • Connectivité (3e place): couverture haut débit, couverture 4G, disponibilité de la 5G…
  • Capital humain (8e place): compétences numériques de base, spécialistes en informatique, diplômés en TIC…
  • Utilisation d'Internet (12e place): utilisateurs d'Internet, services bancaires et achats en ligne…
  • Intégration des technologies numériques (19e place): commerce en ligne, cloud, big data…
  • Services publics numériques (14e place): utilisateurs des services administratifs en ligne, services publics numériques à destination des entreprises, open data…
Profil du Luxembourg en détail, comparé à la moyenne de l'UE

La première composante, la connectivité, est sans nul doute le point fort du Luxembourg: en améliorant son score de presque six points, le Grand-Duché grimpe dans le classement européen et atteint la 3e place. La Commission souligne particulièrement le taux de couverture élevé pour l'accès à haut débit de nouvelle génération (next generation broadband - NGA) et les réseaux à très haute capacité (very high capacity networks - VHCN).

Même si ses résultats sont supérieurs à la moyenne de l'UE en termes de capital humain, le Luxembourg a néanmoins reculé d'une place par rapport à son score de 2019 et se classe désormais en 8e position. D'après le DESI 2020, la population luxembourgeoise se situe au-dessus de la moyenne en matière de culture numérique et en ce qui concerne son pourcentage de spécialistes des TIC par rapport à l'emploi total. En revanche, la Commission européenne constate que le pays est toujours confronté à d'importantes pénuries de main-d'oeuvre en termes de spécialistes des TIC.

Ayant reculé de trois places en un an, faute de progrès dans plusieurs indicateurs, le Luxembourg se classe désormais au 12e rang quant à son utilisation d'Internet. D'après l'indice, la population luxembourgeoise est largement active sur Internet, avec 93% d'internautes. En outre, le Luxembourg se classe en excellente position eu égard à son utilisation de services bancaires et d'achats en ligne, mais se situe en dessous de la moyenne pour ce qui est de commercialiser des produits en ligne, de regarder des vidéos à la demande, d'écouter de la musique ou de jouer à des jeux en ligne.

Quant au degré d'intégration des technologies numériques par les entreprises, le Luxembourg perd une place, se classant désormais en 19e position. Il s'agit de la seule dimension dans laquelle le Grand-Duché obtient des résultats inférieurs à la moyenne, principalement en raison de la faible part de PME qui vendent leurs produits en ligne ou à l'étranger. Par contre, le Luxembourg se classe bien au-delà de la moyenne de l'UE en termes d'entreprises qui analysent le big data ou partagent des informations en ligne.

Enfin, en ce qui concerne les services publics numériques, le Luxembourg améliore son résultat deux années de suite, passant de la 18e (2018) à la 14e place (2020), avec un score de 73,7 points. La Commission européenne relève tout particulièrement les performances du Luxembourg dans la fourniture de services publics numériques aux entreprises, obtenant 99 points sur 100. Par ailleurs, les auteurs estiment que des progrès pourraient encore être accomplis dans le domaine des interactions en ligne entre les pouvoirs publics et les citoyens, puisque seulement 58% des internautes ont recours aux services administratifs en ligne.

L’amélioration de la vie quotidienne au centre du développement technologique

Ces résultats reflètent parfaitement les efforts et investissements récemment déployés par le Luxembourg pour devenir un acteur phare du secteur numérique. Le programme gouvernemental, présenté en décembre 2018, traduit la volonté de placer la digitalisation au centre des priorités. C’est ainsi qu’a été créé pour la première fois un ministère de la Digitalisation dans le but de faire avancer le développement technologique et des nouvelles stratégies, mais aussi afin d'améliorer le quotidien des citoyens et les procédures administratives. Ainsi, l'être humain demeure au coeur de toutes les mesures prises par le gouvernement luxembourgeois. Par le biais de sa stratégie en matière d'intelligence artificielle (IA), le gouvernement luxembourgeois place l'humain au centre de tous les services basés sur l'IA soutenus au Grand-Duché.

En outre, le ministère de l'Économie a lancé en 2019 sa Stratégie d'innovation axée sur les données, visant à exploiter les derniers développements technologiques en matière de numérique pour façonner l'économie digitale de demain. La stratégie nationale pour l'introduction de la 5G au Luxembourg a été présentée en septembre 2018. Au niveau européen, le Luxembourg a ratifié la Déclaration établissant le partenariat European Blockchain Partnership et la Déclaration de coopération sur l'intelligence artificielle. Dans le domaine du calcul intensif, le Luxembourg est non seulement un membre fondateur de l'Entreprise commune pour le calcul à haute performance européen (Euro HighPerformance Computing Joint Undertaking - EuroHPC), mais en est également le siège. Le supercalculateur luxembourgeois Meluxina, nouvellement acquis, est un autre exemple d'actions du Grand Duché en faveur d'une société numérique.

Le palmarès complet

Le classement des pays en détail

Dernière modification le