Parc naturel germano-luxembourgeois Nature sans frontières

Le parc germano-luxembourgeois est un des plus beaux exemples du caractère ouvert du Luxembourg. Premier parc naturel transfrontalier européen, il est situé des deux côtés de l’Our et couvre une étendue d’environ 800km2. Nature et découverte vous attendent! En effet, il propose aux amateurs de randonnée plus de 170km de sentiers qui traversent des paysages culturels et naturels uniques. Il offre aussi des aventures pour les familles et une dose d’adrénaline pour les passionnés d’escalade.

Le développement local est une des clés de la gestion du parc. Ainsi, des paysages d’une beauté exceptionnelle et d’une certaine particularité sont préservés dans un cadre collaboration entre les régions transfrontalières. Voici donc un espace précieux et une invitation au slow tourism, le tourisme lent qui respecte les rythmes de la vie en relation harmonieuse avec la nature et qui vous permettra une vraie déconnexion.

Sentiers pédestres, escalade sportive et un trésor caché vous attendent!

Un total de 23 circuits en qualité Premium ont été aménagés au cours des dernières années. Les sentiers passent par des forêts denses, par des pâturages et par des vastes prairies. Les randonneurs peuvent aussi découvrir des champs de houblon, des vallées profondément découpées, des gorges mystérieuses et des formations rocheuses impressionnantes.

L’un des monuments naturels les plus spectaculaires du parc est la formation rocheuse Wollefsschlucht, la gorge du loup. Elle est située près d’Echternach, capitale de la région Mullerthal. La structure et la stratification du grès luxembourgeois sont très visibles sur les parois rocheuses s'élevant jusqu'à 50m. Selon la légende, un trésor serait caché dans la gorge et gardé par un chien aux yeux pétillants... qui est cependant un comte hanté! Familles et enfants peuvent s’amuser à suivre les traces des deux garçons d’Echternach qui auraient un jour aperçu le trésor à travers la crevasse.

Les passionnées d’aventures pures trouveront également leur bonheur en parcourant le parc germano-luxembourgeois. Deux sentiers traversent des zones aménagées pour la pratique de l’escalade sportive. Dans le Felsenweg 3 – Ferschweiler – Berdorf se trouvent les bastions de rochers de Kalekapp et Wanterbach. De son côté, la Eifelgold Route combine escalade, anciens moulins et 550 espèces de papillons.

Les amateurs de curiosités géographiques peuvent visiter le monument de l’Europe Lieler-Ouren, située à 100 mètres environ de la frontière allemande. Cet endroit marque le tripoint des frontières de l’Allemagne, du Luxembourg et de la Belgique. Sans doute, un symbole de l’unité de ces pays au sein de l’Europe.

Développement durable et slow tourism, un couple heureux

Si vous êtes en quête de reconnexion avec les rythmes de la nature, de ressentir le plaisir lié à la vie rurale et aux origines des aliments, le parc germano-luxembourgeois est sans doute une escapade slow tourism pour vous.

En effet, le parc soutient le développement durable de la région. Cela signifie que les préoccupations sociales, environnementales et économiques sont considérées lors de la planification des actions.

Tel est le cas, par exemple, de l’École du Goût. L’initiative encourage la réflexion sur le rapport entre notre assiette et l’environnement, le climat et le développement régional. A travers des formations et un échange actif entre les différents acteurs de la production alimentaire, l’École du Goût sensibilise le public à une culture nutritionnelle durable. Depuis la mi-2018, l’École du Goût couvre aussi les communes du parc naturel Mëllerdall.

Dernière modification le