Les projets-phares de la Coopération luxembourgeoise
Les actions de coopération au développement du Grand-Duché se placent résolument au service de l’éradication de la pauvreté

Avec 1% du revenu national brut (RNB) investi, l’aide au développement est un domaine auquel une grande importance est attachée au Luxembourg. Le Grand-Duché mène une panoplie de projets bilatéraux et multilatéraux dans une multitude de pays des quatre coins du monde. Des projets-phares sont notamment menés au Burkina Faso, au Laos et au Nicaragua.

Pays partenaires prioritaires

L’Aide publique au développement (APD) luxembourgeoise dédiée à la coopération bilatérale représente en moyenne 70% de l’ensemble des contributions. Les 30% restants sont attribués aux projets de coopération multilatérale.

Afin de renforcer l’efficacité et l’impact de sa politique, le Luxembourg poursuit une approche de concentration géographique. Ainsi, la Coopération luxembourgeoise maintient des relations privilégiées et à long terme avec un nombre restreint de pays partenaires prioritaires:

  • Afrique de l’Ouest: Burkina Faso, Cabo Verde, Mali, Niger, Sénégal
  • Asie du Sud-Est: Laos
  • Amérique centrale: Nicaragua

Plus de 50% de l’APD bilatérale est en moyenne investie dans ces sept pays qui comptent parmi la catégorie des pays les plus pauvres et moins avancés.

L’éducation et la formation au Burkina Faso

Des liens étroits de longue date unissent le Grand-Duché et le Burkina Faso. Le projet de coopération dans ce pays de l’Afrique de l’Ouest se porte principalement sur le domaine de l’éducation et de la formation professionnelle, avec un système de financement de formations d’apprentissage et de spécialisation. En aidant les jeunes à trouver des opportunités d’avenir au Burkina Faso, le Luxembourg espère limiter les traversées souvent périlleuses de ces jeunes vers l’Europe.

© MAEE
© MAEE

Développement des ressources humaines et naturelles au Laos

Depuis 1997, le Laos est un pays partenaire de la Coopération luxembourgeoise. Le programme de coopération est principalement axé sur la réduction de la pauvreté et la poursuite de l’objectif du Laos de sortir de son statut de pays les moins développés. Afin d’atteindre son objectif, un accent particulier est mis sur les secteurs de la bonne gouvernance, la santé, de l'éducation ainsi que le développement rural intégré. 

© MAEE

Téléchargez la brochure La Coopération luxembourgeoise au Laos (en Anglais).

© MAEE

Le secteur touristique et la santé au Nicaragua

Depuis les débuts de la coopération avec le Nicaragua en 1990, le pays a vécu un développement important et positif. Afin d’assurer la continuité du développement, le Luxembourg offre son appui avant tout dans le secteur de la formation professionnelle, de l’entrepreneuriat responsable et durable et à l’appui du secteur touristique. De plus, le secteur de la santé, avec un accent mis sur la santé maternelle et infantile, est soutenu en coopération avec l’organisation panaméricaine de la santé (OPS).

© MAEE
© SIP / Luc Deflorenne