Dräikinneksdag La fête des trois rois et un gâteau avec une fève

Le 6 janvier, c’est la fête de l’Épiphanie. Au Luxembourg, elle s’appelle Dräikinneksdag, littéralement la "fête des trois rois". Pour l’occasion, on déguste un Dräikinnekskuch, une "galette des rois" au frangipane. Mais attention, une petite surprise se cache à l’intérieur.

À la recherche de la fève

L'Épiphanie est une fête chrétienne qui célèbre l'arrivée des rois mages Melchior, Gaspard et Balthazar auprès de l'Enfant Jésus. Selon l’évangile de Matthieu, les trois rois suivent l’étoile de Bethléem jusqu’au berceau de Jésus pour lui offrir de l’or, de l’encens et de la myrrhe.

Pour l’occasion, on déguste le Dräikinnekskuch. Celui-ci est fait à la pâte feuilletée et fourrée traditionnellement au frangipane, quoique des variations au chocolat, aux pommes et même à la viande existent.

La tradition veut qu’une fève soit cachée à l’intérieur du gâteau et quiconque reçoit le morceau qui contient la fève est le roi du jour et peut se mettre une couronne, souvent en carton doré. Ce qui incite naturellement les curieux à suivre avec intérêt la découpe de la galette pour apercevoir la fève.

Attention d’ailleurs: de nos jours il s’agit pour la plupart d’une petite figurine en porcelaine. Les amateurs trop avides risquent donc de s’abîmer l’émail des dents.

Galette des rois avec une couronne en feutre.
© Claudine Freylinger

Dernière modification le