Luxembourg Art Week 2022 Un point de rencontre exceptionnel autour de l'art contemporain pour tous les amateurs et les collectionneurs d'art

Du 11 au 13 novembre 2022 se déroule la 8e édition de la Luxembourg Art Week. Cette année, ce rendez-vous incontournable pour les passionnés et les professionnels du monde de l'art attend plus 17.000 visiteurs pour découvrir 80 galeries d'art contemporain, institutions culturelles et collectifs d'artistes nationaux et internationaux Vous n'êtes pas encore convaincus? Nous vous dévoilons encore plus de raisons pour lesquelles vous ne devriez en aucun cas manquer cet événement artistique!

Adrien Vescovi, Land I, II, III, 2019
© Aurélien Mole, Palais de Tokyo
Arny Schmit, Red room, 2021 (détail)
© Arny Schmit

Une découverte à travers trois sections complémentaires

Luxembourg Art Week est la première foire internationale d'art contemporain au Luxembourg. Les organisateurs vous invitent du 11 au 13 novembre au Glacis, place publique en plein milieu de la capitale entre le Kirchberg et le centre historique. Dans un espace d'exposition temporaire de plus de 5.000 m2, vous pouvez visiter dans un cadre convivial et décontracté 80 galeries venant de 14 pays de 5 continents, réparties dans trois sections: 

  • Main Section: plus de 30 galeries établies, régionales et internationales.
  • Take Off: une prospection d'environ 25 jeunes galeries et artistes, institutions, associations et collectifs d'artistes qui vendent des oeuvres d'art à des prix abordables et qui profitent pour introduire leur travail à une audience plus large.
  • SOLO: une nouvelle section qui met à l'honneur 6 expositions monographiques. La sélection des artistes, présentant des projets spécialement conçus pour la foire, est faite par des galeries exposantes.

Cette année, Luxembourg Art Week met l'accent sur l'amélioration de la scénographie et des services proposés: nouvel espace de discussions et de conférences et deux points de restauration. Le visiteur peut faire une pause-café ou déjeuner au plein milieu des toiles monumentales et colorées d'Adrien Vescovi et il est accueilli dans les allées de la foire par des compositions sculpturales fleuries de la jeune fleuriste Kathlyn Wohl et des objets et meubles design ARGUMENT

L'entrée est payante pour les adultes et gratuite pour les enfants et étudiants. Vous pouvez acheter vos billets en ligne.

Hors les murs: un programme intensifié avec des partenaires de la région

Du 12 au 27 novembre - le Salon du CAL – Cercle Artistique du Luxembourg est à découvrir au Tramsschapp. Ce salon donne une vision générale sur la production artistique locale et montre la qualité et la diversité de la production artistique du pays. Les 45 artistes, sélectionnés par un jury international, exposent chacun trois oeuvres personnelles. L'entrée au salon est gratuite.

Le Casino Luxembourg – Forum d'art contemporain organise non seulement la fête d'ouverture (11 novembre) sous la curation musicale de l'artiste Andrea Mancini actuellement exposé au forum, mais aussi une discussion ouverte autour de la jeune scène curatoriale (11 novembre) et une conférence d'artiste (10 novembre) avec Louisa Clement et la psychanalyste Georgette Schosseler autour de l'oeuvre, entre l'artiste et le public.

Deux sculptures monumentales sont installées en partenariat avec la Ville de Luxembourg aux abords de la foire. L'artiste belge Stijn Ank présente une création inédite au rond-point Schuman, LE PHOENIX. Comme cet oiseau qui se régénère régulièrement ou renaît sous d'autres formes, la sculpture porte des marques de la réalisation, des empreintes d'une énergie débordante et sauvage, des touches de poésie et de raison. Aline Bouvy, née aussi en Belgique, expose Enclosure, une haute structure en inox bossé dessinant un profil féminin. Elle fait allusion à la "bride de mégère" - selon un dispositif employé au 16e siècle en Angleterre pour humilier "les femmes qui parlent trop et troublent l'ordre public" – et le mouvement des enclosures qui se développait à la même époque, toujours en Angleterre. À l'intérieur de la sculpture, Aline Bouvy a semé de la belladone, plante toxique aux vertus thérapeutiques, cosmétiques et hallucinatoires.

Le 9 novembre, le Mudam Luxembourg organise le symposium "What looks good today may not look good tomorrow: The legacy of Michel Majerus". Des personnalités internationales du domaine des arts visuels s'intéressent dans une série de conférences, de conférences performées et une table ronde à l'influence de l'oeuvre de Michel Majerus, artiste luxembourgeois (1967–2002), au regard de la pratique d'une génération de créateurs ayant grandi dans un environnement numérique.

Kultur | lxArts Council Luxembourg accompagne les artistes, les oeuvres et les professionnels du secteur culturel local sur la scène internationale. Dans ce contexte, l'association organise régulièrement des événements FOCUS pour faire découvrir aux experts étrangers le travail des artistes et des institutions du Grand-Duché. Dans le cadre de la Luxembourg Art Week, Kultur | lx a invité la curatrice Marianne Derrien à proposer six visites d'ateliers (9-13 novembre).

Stijn Ank, Eos, 2022
© Stijn Ank, Galerie Michael Janssen

Ceci n’est qu’un choix de toutes les activités proposées dans le cadre de la Luxembourg Art Week. Vous trouvez le programme détaillé sur le site web de la foire.

Lëtzebuerger Konschtpräis: à l'honneur de l'art luxembourgeois

Conférences, performances, sculptures monumentales, projections, etc. Le programme culture est très varié. Parmi tous les événements, le remise (11 novembre) du Lëtzebuerger Konschtpräis est une première cette année. Le prix est nouveau dans le domaine des arts visuels et vise à distinguer un artiste pour l'ensemble de son oeuvre, sa carrière et son engagement durable pour la scène artistique luxembourgeoise. La première lauréate est Berthe Lutgen. Son oeuvre réfère à la femme dans la société, son imagerie et la femme dans l'art. Le jury a été unanime dans son choix, car l'artiste répond aux trois critères du prix: un parcours et un ensemble d’oeuvres reconnus, une place très particulière sur la scène artistique luxembourgeoise.

© Christof Weber