Cuisine? Internationale. Un pays à la tradition culinaire qui fait rêver

Au Grand-Duché, la diversité culturelle de la population, sa situation géographique centrale en Europe et l'histoire de la cuisine indigène créent un environnement propice à la création culinaire. De la cuisine simple, mais savoureuse à la haute cuisine culinaire, du plat luxembourgeois traditionnel à la cuisine de fusion asiatique, laissez-vous tenter par des produits locaux de qualité, par des bières ou des vins que vous ne trouverez nulle part ailleurs – et par les dernières créations des chefs de cuisine innovants.

La cuisine luxembourgeoise traditionnelle

La cuisine luxembourgeoise de distingue par son lien fort avec le terroir. Il s’agit d’une cuisine à la base simple, marquée par les produits qui viennent de la région. Elle se compose de pommes de terre, de fruits et de légumes, de viande et de poisson en provenance de champs, forêts et fleuves du pays et qui, pendant des siècles, ont nourri la population surtout rurale.

Par conséquent, on trouve dans la cuisine traditionnelle luxembourgeoise surtout des plats goûteux et riches. La pomme de terre en est souvent une composante essentielle. Sautée, salée, frite ou en purée, elle accompagne les plats luxembourgeois comme accompagnement, plat principal ou collation.

Des nouvelles interprétations des recettes d’antan sont en train de gagner en popularité, dans la cuisine domestique aussi bien que dans la gastronomie de haut niveau.

S’y ajoutent les vins et bières du Luxembourg qui connaissent une vraie renaissance. Des microbrasseries livrent des bières d’une variété énorme, tandis que les vignerons luxembourgeois composent des crémants et vins qui peuvent se mesurer aux meilleurs du monde.

La cuisine traditionnelle luxembourgeoise reste donc d’une actualité incontestée.

Voici d’ailleurs une liste (non exhaustive) de quelques plats typiques, avec leurs noms luxembourgeois, que vous rencontrez sans doute sur les menus du pays:

  • Bouneschlupp: soupe aux haricots verts, à laquelle on peut ajouter des carottes, des oignons, des poireaux, du céleri, des pommes de terre, du lait ou de la crème ainsi que du lard fumé;
  • Judd mat Gaardebounen: collet de porc fumé aux fèves des marais, souvent accompagné de pommes de terre;
  • Kuddelfleck: tripes servies panées ou avec une sauce tomate piquante;
  • Träipen: boudins noirs servis avec de la compote de pomme ou de la purée de pommes de terre;
  • Stäerzelen: plat à base de farine de sarrasin avec du lard fumé et parfois de la crème;
  • Kniddelen: sorte de boulettes de farine cuites, servies avec des Gréiwen (lardons);
  • Friture: petits poissons frits de la Moselle luxembourgeoise que l’on mange avec les mains.
Des "Kniddelen", plat typiquement luxembourgeois
© Paule Schram / paules.lu
La soupe aux pois, "Ierzebulli", un délice surtout pendant l'hiver
© Paule Schram / paules.lu

Cuisine internationale

Mais la cuisine luxembourgeoise ne se laisse pas résumer aux recettes d’antan. Les nombreuses influences étrangères qui ont marqué le pays ont laissé des traces dans les marmites des Luxembourgeois: les siècles de dominations étrangères (du 15e au 19e siècle), ensuite les vagues de migration européennes vers le pays (à partir du 19e siècle). Loin de se barrer contre les influences étrangères, les Luxembourgeois les ont adoptées de manière à ce qu’on peut aujourd’hui trouver des traces de tous les pays européens dans la cuisine luxembourgeoise.

La cuisine italienne en particulier a laissé son empreinte dans les assiettes au Luxembourg. Les immigrants italiens des 19e et 20e siècles, main d’oeuvre pour les aciéries du pays, amenaient avec eux les plats typiques de leurs régions.

Exemple le plus connu: la pasta asciutta, simplement rebaptisée Pastaschutta au Luxembourg. Ce plat, qui repose à la base sur une préparation sèche, a été adopté par les Luxembourgeois qui lui ont ajouté de la viande hachée, de la sauce tomate, de l’ail, des ognons, etc.

Cuisine étoilée

La diversité de la cuisine luxembourgeoise trouve ses retombées dans les établissements gastronomiques de qualité. Chaque année, les adeptes du secteur attendent avec impatience la sortie des nouvelles éditions des bibles culinaires: le Guide Michelin et le Gault & Millau.

C’est ainsi que vous découvrez que près d’une dizaine de restaurants étoilés et "toqués" vous flatteront le palais, sans compter les nombreux "Bibs Gourmands" émis par le Guide Michelin et qui vous mènent à la découverte d’un pays pour lequel l’art culinaire rime avec l’art de bien vivre.

Il reste à vous souhaiter un Gudden Appetit!

Dernière modification le