Tout ressortissant de l’Union européenne (UE) ou d’un pays assimilé bénéficie de la libre circulation au sein de l’UE, ce qui lui donne le droit de travailler et de séjourner dans n'importe quel pays de l'UE. 

L’accès au marché de travail luxembourgeois est libre pour les ressortissants de l’Espace économique européen (EEE). Les ressortissants de pays tiers ont besoin d’une autorisation de séjour, puis d'un titre de séjour.

Sont assimilés aux Etats membres de l’Union européenne:

  • l’Islande, le Liechtenstein et la Norvège en tant qu’Etats parties à l’Accord sur l’EEE;
  • la Confédération suisse.

Sécurité sociale

Tous les citoyens de l’UE bénéficient des mêmes prestations de sécurité sociale liées à un contrat de travail que celles accordées aux ressortissants nationaux. Sont concernés les congés de maladie et de maternité, les prestations de chômage et les allocations familiales, les accidents du travail et les maladies professionnelles, ainsi que les pensions d’invalidité et de vieillesse.

Dans la plupart des cas, les formalités légales d’enregistrement au Luxembourg (inscription à la sécurité sociale, à l’administration fiscale, etc.) sont effectuées par votre nouvel employeur.

Travailleurs frontaliers

Le Luxembourg connaît un nombre très élevé de travailleurs frontaliers. Pour de plus amples renseignements sur les démarches à faire en tant que travailleur migrant habitant les régions limitrophes du Grand-Duché consultez le portail lesfrontaliers.lu, page "Nouvel arrivant".

Ressortissants de pays tiers

Les ressortissants de pays tiers ont besoin d’une autorisation de séjour, puis d’un titre de séjour pour pouvoir travailler au Grand-Duché de Luxembourg. Pour de plus amples renseignements sur les démarches à faire pour accéder au marché de l'emploi luxembourgeois en tant que ressortissant d'un pays tiers, veuillez vous renseigner sur le portail Citoyens sur les démarches à faire pour séjourner et / ou travailler au Luxembourg plus de 3 mois.

Dernière modification le