Les langues à l’école

Préparer les enfants au multilinguisme
Les langues à l’école

La société luxembourgeoise se distingue par son ouverture aux langues: le luxembourgeois, l’allemand et le français – les langues administratives –, coexistent au quotidien avec une multitude d’autres langues, comme l’anglais, le portugais ou l’italien, parlées par des résidents tout autant que par des salariés frontaliers ou des communautés d’expatriés. Il est donc logique que les écoles luxembourgeoises permettent aux élèves d’éprouver la richesse d’un environnement multilingue dès le plus jeune âge.

Les langues et leur fonctionnement dans l’éducation

Le système éducatif luxembourgeois se base surtout sur l’allemand et le français, comme matières enseignées, ainsi que comme langues véhiculaires. Le luxembourgeois écrit, quant à lui, est enseigné au cours du premier cycle de l’enseignement fondamental et, à moindre degré, dans l’enseignement secondaire. L’apprentissage des langues connaît ensuite une nouvelle diversification avec l’ajout de l’anglais et, optionnellement, de l’italien, de l’espagnol, du portugais ou du chinois.

Les langues dans les structures d’accueil

Les enfants profitent d’un programme d’éducation plurilingue qui met les enfants en contact avec d’autres langues et encourage la découverte de ces langues de manière ludique et adaptée à l’âge. Le but est d’habituer les enfants à entendre et parler d’autres langues que leur langue maternelle.

Le fondamental: apprentissage des langues administratives

Au cycle 1 de l’enseignement fondamental (enfants de 3 à 5 ans) les programmes accordent une importance particulière à l’apprentissage du luxembourgeois, langue de communication par excellence. S’y ajoute une initiation au français. Dans les cycles suivants (6-12 ans), l’alphabétisation se fait en allemand, langue d’enseignement de toutes les disciplines. L’apprentissage du français se fait au 2e (oral), respectivement au 3e cycle (écrit).

Le secondaire: diversification des langues

Dans l’enseignement secondaire, l’importance des langues dans le programme varie en fonction du régime choisi, mais leur apprentissage continue à jouer un rôle central. La langue véhiculaire est soit l’allemand, soit le français. A ceci s’ajoute l’anglais et, optionnellement, l’italien, l’espagnol, le portugais ou le chinois comme 4e langue vivante, respectivement le latin.

Accueillir des élèves dans leur(s) langue(s)

Vu la population multilingue du Luxembourg, il devient courant de voir arriver dans le système éducatif des élèves qui ne parlent aucune des trois langues administratives du pays. C’est pour cette raison que les écoles luxembourgeoises se sont dotées de moyens pour aider l’élève à s’intégrer et à acquérir des compétences nécessaires pour poursuivre son parcours scolaire.

Au niveau fondamental, l’alphabétisation en allemand permet aux enfants d’avancer ensemble, quelle que soit la langue maternelle de l’enfant. Toutefois, le gouvernement a introduit des cours intégrés pour les enfants lusophones dans quelques sujets afin de leur permettre de suivre le programme officiel dans leur langue maternelle.

Pour des élèves étrangers qui intègrent directement les lycées luxembourgeois, il existe divers programmes pour permettre à des élèves ayant accompli une partie de leur parcours scolaire à l’étranger de s’intégrer au système luxembourgeois. Il s’agit par exemple de cours renforcés en français ou en allemand, des classes en langue véhiculaire française, des classes d’accueil ou d’insertion, ainsi que de classes anglophones.

En parallèle aux écoles publiques, il existe aussi une offre scolaire internationale qui permet aux élèves de progresser vers, par exemple, un baccalauréat international en français/anglais, un baccalauréat européen, des A-Levels anglais ou d’autres diplômes non-luxembourgeois, mais reconnus au Luxembourg.

  • Mis à jour le 21-02-2019