Sport - Cyclisme

François Faber (1887-1915)

Le géant au maillot jaune

François Faber victorieux à la course Paris-Roubaix 1913Surnommé le „géant des Colombes“, François Faber tient un record mondial du cyclisme avec la victoire dans 5 étapes consécutives au Tour de France, en 1909. Il gagne ce dernier la même année et devient ainsi la fierté de la nation. En effet, le Luxembourg est le premier pays étranger à gagner le Tour de France!

Des débuts humbles

François Faber est né en 1887 à Aulnay-sur-Iton en France, d’un père luxembourgeois originaire de Wiltz et d’une mère française. Pour échapper au service militaire en France, il opte pour la nationalité luxembourgeoise. A Colombes, où la famille s’installe en 1895, il quitte l’école à l’âge de 13 ans seulement et accepte des petits emplois divers. En 1904, il se fait embaucher comme docker au port de Courbevoie. C’est pendant son séjour à Courbevoie que son frère l’introduit à la joie du voyage sur deux roues.

Le Luxembourgeois à l’attaque

Le jeune François passe beaucoup de temps sur son vélo, à tel point que son entourage le pousse à participer au Tour de France de 1906 – sans aucune expérience aux courses cyclistes. Ce fut une des meilleures décisions de sa vie! Disqualifié après la 6e étape (il arrive à 9 heures du matin suivant l‘étape, bien après la fermeture du contrôle officiel), il se réinscrit au Tour de France 1907. Sous contrat avec l’équipe Labor, il termine 7e du classement général. François Faber est lancé. En 1908, sous contrat de l’équipe Peugeot, il termine 2e du classement général.

François Faber était corpulent pour un cycliste, mais avait une force extraordinaire.

Le Tour de France 1909 fait de lui une légende. Il gagne 5 étapes d’affilée, puis une 6e, participe à un total de 580 kilomètres d’échappée et termine 1er aux Champs-Elysées. Ce succès est d’autant plus remarquable si on connaît les conditions météorologiques difficiles: 50 coureurs ont abandonné la course en moins de 6 jours à cause des fortes pluies, de la neige, de la boue épaisse ainsi que des routes givrées.

Il participe aux Tour de France de 1910 à 1914 et prouve ses mérites, sans toutefois pouvoir les remporter.

Mort pour la France

En août 1914 les armées allemandes envahissent la France; c’est le début de la Première Guerre mondiale. De nationalité luxembourgeoise, François Faber rejoint la Légion étrangère le 22 août. Le 5 mai 1915, il apprend près de Mont-Saint-Eloi que se femme, Eugénie, a mis au monde une petite fille. Le 9 mai, François Faber disparait en attaquant les „Ouvrages blancs“ près de Carency. Son corps ne sera jamais retrouvé.

La Croix de guerre et la Médaille militaire posthume lui sont conférées. Une piste cyclable et une épreuve cycliste au Luxembourg portent son nom, ainsi qu’une plaque commémorative dans le parc municipal de la Ville de Luxembourg.

  • Mis à jour le 08-06-2017