Économie

Le Luxembourg parmi les 20 premières économies mondiales

Dans son Global Competitiveness Report 2018, le Forum économique mondial place le Luxembourg à la 19e position sur 140 pays passés au crible. Le Grand-Duché maintient ainsi sa position par rapport à l’année précédente.

22-wefEn 2018, les Etats-Unis, le Singapour et l’Allemagne se trouvent en tête du classement sur la compétitivité mondiale d’après le Global competitiveness report. Cette étude, publiée chaque année par le World Economic Forum (WEF), évalue la compétitivité de 140 pays à travers le monde, définie sur base de l’ensemble de leurs institutions, de leurs politiques et des facteurs de productivité.   

Parmi les pays considérés comme étant le plus capables d’atteindre une croissance à long terme, le Luxembourg se classe au 19e rang de l’indice de la compétitivité mondiale, avec un score de 76,6/100. Il se distingue des autres grâce à sa stabilité macroéconomique  (1er), son système financier (9e), son marché des biens (9e), ses institutions (12e) ou encore son marché du travail (13e). Dans le ranking qui compare les 140 économies, les Pays-Bas occupent le 6e rang (82,4), la France se classe 17e (78) et la Belgique 21e (76,6).

Pour évaluer la compétitivité de chaque pays, les 140 économies sont passées au crible par le biais de 98 indicateurs organisées en 12 piliers, eux-mêmes répartis dans quatre grandes thématiques. Chaque indicateur, sur une échelle de 0 (moins bonne performance) à 100 (meilleure performance) indique la distance à laquelle se situe une économie par rapport à la situation idéale.

Dans le top 10 européen

Comme la beauté se trouve toujours dans les yeux de celui qui regarde, on pourrait tout aussi bien dire que le Grand-Duché apparaît "seulement" à la 19e place. Ceci est notamment en raison de ses mauvais scores concernant la taille du marché (77e) et le dynamisme des entreprises (38e), un volet sur le lequel le Luxembourg doit encore faire des améliorations. D’après le rapport, les meilleures attitudes face à l’innovation viendraient du Canada et du Danemark: le premier ayant la main-d’œuvre la plus diversifiée, le second ayant la culture d’entreprise la moins hiérarchique, "deux facteurs essentiels pour stimuler l’innovation".

Au niveau européen par contre, le Luxembourg fait à nouveau bonne figure et occupe le 8e rang dans l’UE. D’une façon générale, le top 10 des économies les plus compétitives à l’échelle mondiale est largement dominé par l’Europe. Le classement européen est mené par l’Allemagne, les Pays-Bas et le Royaume-Uni. On y trouve aussi le Danemark, la Suède et la Suisse.

Place à la 4e révolution industrielle

Dans sa version 2018, le Forum économique mondial a modifié sa méthodologie d’évaluation en mettant l’accent sur l’impact de la 4e révolution industrielle sur l’économie mondiale. Dans ce contexte, le rapport révèle que "la nature changeante de la compétitivité représente un défi pour l’avenir de l’économie mondiale".

En effet, selon les auteurs du rapport, une grande partie des facteurs qui auront le plus d'impact sur la compétitivité à l'avenir n'ont jamais été au centre des décisions politiques majeures par le passé, comme par exemple la création d’idées, la culture entrepreneuriale, l'ouverture et l'agilité. "Seules les économies capables de reconnaître l’importance de la quatrième révolution industrielle seront en mesure d’offrir plus d’opportunités à leur population", anticipe Klaus Schwab, fondateur et président du Forum économique mondial.

(Article rédigé par l’équipe rédactionnelle du portail www.luxembourg.lu.)

  • Mis à jour le 22-10-2018