Qualité de vie

Le qualité de vie au Luxembourg est de nouveau confirmée

Dans une étude de la BCG sur le niveau de bien-être par rapport à la croissance économique, le Luxembourg tient son 4e rang.

SEDA - une dominance européenne

qualitévieLe Luxembourg se trouve en 4e position du "Sustainable Economic Development Assessment" (SEDA) ranking, après la Norvège, la Suisse et l'Islande. Par rapport à l'année précédente, le Grand-Duché tient son rang grâce à de bons résultats dans les domaines de l'emploi et de l'infrastructure. En ce qui concerne le coefficient richesse-bien-être, qui examine dans quelle mesure les pays sont capables de convertir leur richesse (reflétée par le revenu par habitant) en bien-être, le Luxembourg obtient le bon nombre de 1.5.

La BCG (Boston Consulting Group) a présenté les résultats d'une analyse factuelle qui mesure l'évolution du bien-être d'un pays basé sur dix dimensions différentes, y compris la santé, l'éducation et l'infrastructure. L'analyse de 2018 a également évalué l'orientation générale du bien-être absolu dans le monde.

Les pays européens continuent à dominer le classement, et ceci grâce aux revenus élevés et au fort engagement en faveur du progrès social et de la gouvernance. Le Singapour est le seul pays non-européen parmi les dix premiers.

Quelles sont les dimensions essentielles pour progresser?

L'objectif du SEDA vise un équilibre entre à la fois le bien-être et la croissance économique, non seulement dans des circonstances normales mais aussi en période de crise.

Ainsi, un grand nombre de pays sont convaincus que les politiques visant à améliorer le bien-être conduisent à une croissance plus faible du PIB. Depuis la BCG, les pays doivent resister à la tentation de poursuivre des politiques qui se font au detriment du bien-être et de concentrer leurs strategies de développement sur son amelioration.

Parmi les pays avec un faible niveau de bien-être, les dimensions qui différencient les pays qui ont apporté des ameliorations au bien-être sont notamment: l'éducation, l'infrastructure et la gouvernance.

L'importance d'un "cercle vertueux"

La constatation du SEDA est que les pays doivent s'apercevoir de l'importance du cercle vertueux entre le bien-être et la croissance économique.

En general, le consensus est positif: on peut constater que le bien-être a fait du progress pendant une période de dix ans. Entre 2007 et 2016, des progrès ont été enregistrés notamment en matière d'éducation, d'égalité et d'infrastructures. Bien que les tendances aient été moins encourageantes en ce qui concerne la gouvernance et l'envirronnement, la plupart des pays ont amélioré leurs performances.

(Article rédigé par l'équipe rédactionnelle du portail www.luxembourg.lu)

  • Mis à jour le 02-08-2018