Social

Réforme de l'aide sociale

La nouvelle loi introduit un véritable droit à l'aide sociale
Au 1er janvier 2011, la réforme de l'aide sociale entre en vigueur. La nouvelle législation contribue à la lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale.

Voici les éléments essentiels de la réforme de l'aide sociale:

  • introduction d'un véritable droit à l'aide sociale en introduisant un droit de recours devant le conseil arbitral et devant le conseil supérieur des assurances sociales;
  • introduction du principe du "guichet unique" pour le demandeur d'aide sociale;
  • regroupement des communes pour l'organisation des nouveaux offices sociaux qui seront au nombre de 30.

Qui peut demander de l’aide?

Toute personne qui séjourne au Luxembourg conformément à la législation en vigueur, pour autant qu’elle ne tombe pas sous les dispositions d’une autre législation et/ou qu’elle ait épuisé les autres moyens d’aide disponibles.

A qui puis-je m’adresser?

A partir du 1er janvier 2011, le Luxembourg comptera 30 offices sociaux sur son territoire. Les citoyens s’adressent à celui de leur commune ou de la commune-siège de l’office social:

  • Beaufort (pour les communes de Bech, Berdorf, Consdorf et Reisdorf)
  • Bascharage (et Clemency)
  • Bettembourg (pour les communes de Frisange et Roeser)
  • Contern (pour les communes de Sandweiler, Schuttrange et Weiler-la-Tour)
  • Differdange
  • Dudelange
  • Echternach (et Rosport)
  • Esch-sur-Alzette
  • Ettelbruck (pour les communes de Bettendorf, Bourscheid, Colmar-Berg, Diekirch, Erpeldange, Feulen, Mertzig et Schieren)
  • Grevenmacher (pour les communes de Biwer, Flaxweiler, Manternach, Mertert, Mompach et Wormeldange)
  • Hesperange
  • Hosingen (pour les communes de Clervaux, Consthum, Eschweiler, Heinerscheid, Hoscheid, Kiischpelt, Munshausen, Putscheid, Tandel, Troisvierges, Vianden, Weiswampach et Wincrange)
  • Junglinster (pour les communes de Betzdorf et Niederanven)
  • Kayl (et Rumelange)
  • Larochette (Ermsdorf, Fischbach, Heffingen, Medernach, Nommern et Waldbillig)
  • Luxembourg
  • Mamer (pour les communes de Bertrange, Dippach, Kehlen, Kopstal, Leudelange, Reckange-Mess)
  • Mersch (pour les communes de Bissen, Boevange/Attert, Lintgen und Tuntange)
  • Mondorf (et Dalheim)
  • Mondercange
  • Pétange
  • Rédange (pour les communes de Beckerich, Ell, Grosbous, Préizerdaul, Rambrouch, Saeul, Useldange, Vichten et Wahl)
  • Remich (pour les communes de Bous, Burmerange, Lenningen, Schengen, Stadtbredimus, Waldbredimus et Wellenstein)
  • Sanem
  • Schifflange
  • Steinfort (pour les communes de Garnich, Hobscheid, Koerich et Septfontaines)
  • Steinsel (et Lorentzweiler)
  • Strassen
  • Walferdange
  • Wiltz (pour les communes de Boulaide, Esch-sur-Sûre, Goesdorf, Heiderscheid, Lac de la Haute-Sûre, Neunhausen et Winseler)

Quel genre d’aide ou de soutien est-ce que je peux demander?

L’aide peut revêtir toute forme. Il se peut que vous ayez besoin d’un simple conseil ou d’un soutien matériel ou financier.

La forme de l’aide la mieux adaptée à vos besoins sera déterminée par un assistant social sur base de votre situation individuelle. Ainsi, l’agent peut vous aider dans l’immédiat ou vous guider vers les services spécialisés, tels qu’une administration publique ou un service conventionné comme la Ligue médico-sociale pour un accompagnement à plus long terme.

Où est-ce que je peux trouver des renseignements supplémentaires?

Les organismes suivants peuvent vous fournir des informations supplémentaires:

(Sources: www.gouvernement.lu, ministère de la Famille et de l'Intégration)

  • Mis à jour le 07-04-2015