Finance

La place financière luxembourgeoise s'internationalise

Le premier Sukuk souverain est en place

Dieser Artikel ist leider nicht in deutscher Sprache verfügbar.

Porte d'entrée de la Bourse de Luxembourg Le Grand-Duché de Luxembourg vient de placer son premier Sukuk souverain, d'un volume de 200 millions d’euros. Il s’agit du premier Sukuk souverain d'un pays de la zone euro, et le premier coté en euros.

Un Sukuk est une obligation conforme aux principes de la finance islamique. En l'occurrence, l'Etat recourt à un Sukuk de type "Al-Ijarah", c'est-à-dire une obligation adossée à des actifs tangibles. Dans le présent cas, ces actifs sont trois immeubles appartenant à l'Etat.

Pendant la durée de la transaction, la propriété de ceux-ci est transférée à une société luxembourgeoise, Luxembourg Treasury Securities SA, spécifiquement créée à cette fin. C'est cette société, détenue à 100% par l'Etat luxembourgeois, qui est formellement l'émetteur du Sukuk.

En conformité avec les principes de la finance islamique, l'investisseur ne touche pas d'intérêts, mais se voit rémunéré au travers des loyers touchés pour les immeubles sous-jacents. En l’occurrence, les investisseurs sont rémunérés à un taux de 0,436 % par an. A la fin de la transaction, c'est-à-dire d'ici 5 ans, les investisseurs récupéreront leur investissement initial comme dans le cas d’une obligation conventionnelle.

HSBC et BNP Paribas comme "joint lead managers"

Le 9 juillet 2014, la Chambre des députés a approuvé un projet de loi, permettant au ministère des Finances à mettre en place le Sukuk. Le ministère a désigné deux banques d'affaires spécialisées, à savoir HSBC et BNP Paribas, pour l'assister, en qualité de "joint lead managers" dans la mise en œuvre. Ensemble avec les services de la Trésorerie de l’État, celles-ci ont mis en place la structuration et déterminé la stratégie de commercialisation. Dans ce contexte, un road-show a été organisé, s’adressant spécifiquement à des investisseurs institutionnels basés à Riyad, Jeddah, Abu Dhabi, Dubai, Doha, Kuala Lumpur et Londres. L'information correspondante a été relayée par la presse spécialisée dès août 2014.

Les marchés ont réagi très positivement à l'offre, de manière à ce que les banques aient pu constater une demande largement excédentaire à l’offre ("oversubscription") dès la mise sur le marché, en date du 29 octobre 2014. L’opération a été clôturée en date du 30 septembre 2014, la date de règlement étant fixée au 7 octobre 2014.

QInvest et la Banque Internationale à Luxembourg ont contribué à l’opération en tant que "co-lead managers". LuxCSD interviendra en qualité de dépositaire central. LuxCSD, Clearstream et Euroclear seront en charge du clearing. Le Sukuk sera coté sur le marché Euro MTF de la Bourse de Luxembourg.

(Source: communiqué de presse du ministère des Finances)

  • Letzte Änderung dieser Seite am 06-05-2015