Economie

Création d’une zone franche au Luxembourg

Faire du Luxembourg une place logistique de premier plan

Dieser Artikel ist leider nicht in deutscher Sprache verfügbar.

Le 2 février 2011, les membres du gouvernement luxembourgeois ont approuvé un projet de loi qui a pour objet la création sur le territoire du Grand-Duché d’une zone de stockage de biens de valeur, c'est-à-dire une zone franche.

L‘instauration de zones franches s’inscrit dans le contexte des mesures de développement du pays en tant que place logistique de premier plan.

La première zone franche du pays (qui sera probablement suivie d’autres zones du même type à l’avenir) sera établie à l’aéroport international de Luxembourg-Findel en tenant compte des facilités logistiques et sécuritaires déjà y représentées.

Lors du stockage dans la zone franche, un objet bénéficie d’une suspension de la taxe sur valeur ajoutée (TVA) et des droits de douane. Lesdites taxes seront à payer lors de la sortie de l’objet de la zone franche.

Les installations de la zone franche sont ainsi destinées particulièrement à l’accueil de biens de valeur – bijoux, tableaux, objets de collection, vins d’exception, etc., mais aussi aux transactions réalisées dans le cadre des marchés boursiers.

Le gouvernement espère avec cette création attirer des entreprises, intensifier les échanges dans le secteur logistique, améliorer l’image du Luxembourg comme site de stockage et de dépôt de biens à haute valeur ajoutée, de même que provoquer des retombées sur un nombre de secteurs connexes.

  • Letzte Änderung dieser Seite am 07-04-2015