Population

Emigration de Luxembourgeois vers les pays voisins

Entre 2001 et 2007, 7.715 résidents ont quitté le Luxembourg pour s’installer de l’autre côté de la frontière

Dieser Artikel ist leider nicht in deutscher Sprache verfügbar.

Entre 2001 et 2007, 7.715 résidents ont quitté le Luxembourg pour s’installer de l’autre côté de la frontière.

Même s’il s’agit d’un phénomène marginal (qui concerne moins de 1% de la population active résidente), il est toutefois en progression constante: en 10 ans, le phénomène a plus que doublé et a connu des taux de croissance annuels compris entre 10 et 24%.

C’est ce qui ressort d’une étude réalisée par l’Observatoire de l’habitat.

Nombre de migrants par année de départ et par nationalité
Nombre de migrants par année de départ et par nationalité

Pourquoi cette migration?

89% des migrants déclarent avoir quitté le Luxembourg pour des considérations financières. En effet, le prix des logements est moins élevé de l’autre côté de la frontière. Et effectivement, si seulement 20% des personnes interrogées étaient propriétaires avant leur départ, ils sont plus de 57% à être propriétaires après.

Toutefois, des motivations familiales (mariage, naissance, séparation, …) sont également citées par 60% des interrogés.

Viennent enfin les raisons culturelles (langue, système scolaire, …) avec 28% des personnes concernées.

Où vont ces migrants?

Selon l’étude, les communes d’arrivée des migrants sont principalement choisies en fonction de leur proximité, de leur accessibilité aux frontières grand-ducales (puisque les migrants gardent leur emploi au Luxembourg) et de leur disponibilité en logements.

Le choix du pays de destination varie selon l’origine des résidents:

  • les ressortissants des pays voisins s’installent prioritairement dans leur pays d’origine,
  • les Luxembourgeois choisissent en majorité la Sarre et la Rhénanie-Palatinat,
  • tandis que les Portugais sont plus attirés par la Lorraine.

Les communes accueillant le plus grand nombre de migrants sont Arlon et Aubange en Belgique, Perl et Trèves en Allemagne et Thionville, Villerupt et Audun-le-Tiche en France.

  • Letzte Änderung dieser Seite am 04-05-2015